Maison de la faune sauvage

 Dimanche 7 Février 2016 l’ACCA et la municipalité de Rauret étaient les invitées des entreprises Bonnidat Frères et Savel de Cayres, qui avaient érigé l’édifice dénommé “Maison de la faune sauvage” à Joncherettes. Bâtiment bien visible de la route menant à St Etienne du Vigan d’une superficie de 41 m2.

Près de 40 personnes s’étaient réunis autour d’une table au menu bien appétissant ; qu’on en juge : saucisson de Montagnac, terrines élaborées par les participants, tripes excellentes offertes par les 2 entreprises, fromages de pays et tartelettes aux pommes.

Dès 6 heures du matin le feu de l’ex fourneau bouilleur avait été allumé et sa chaleur fut appréciée des convives.

Le repas commença vers 10 heures et l’on arriva vite à la dégustation des tripes.

7 membres du conseil municipal étaient présents et 3 excusés. Alain Forestier, maire, décrivit en détail l’aspect financier de l’opération :

Ce magnifique bâtiment communal, à destination des associations, mis à disposition gratuitement à l’ACCA de Rauret a été financé par de nombreuses aides et subventions (DETR, CG2D, réserve parlementaire, participation du syndicat de l’énergie) et par l’ACCA elle-même sur son budget à hauteur de 6000 €. La participation de la commune, hors financement de la TVA, est de 14000 €. Au total nous avons construit ce local pour la somme de 20 000 € (commune + ACCA).

Le terrain jouxtant celui de la maison de la faune sauvage est aujourd’hui vendu et va permettre la construction d’un garage automobile. Sans le projet de la « maison de la faune » sauvage cet autre terrain ne se serait jamais vendu

Monsieur le maire insista à nouveau sur sa volonté de faire travailler un maximum les entreprises du secteur. Il félicita les 2 entreprises pour leur ponctualité et la qualité de leurs prestations

Le but avoué de cette réalisation est de renforcer les liens du plus grand nombre.

On n’en veut pour preuve que la prolongation du repas qui dura jusqu’à la tombée de la nuit.

Tous les participants étaient très satisfaits et les récits de parties de chasse se mêlaient aux rires réconfortants.

previous arrow
next arrow
Shadow

La Croix de Freycenet restaurée par Paul Chaumelin

n ce dimanche 18 Juillet le communal de Freycenet était en complète effervescence.

Monsieur Alain Forestier, maire, a saisi l’occasion de la traditionnelle fête du village pour rendre un hommage appuyé à l’un de ses habitants connu pour son courage, sa force de travail , son talent et sa pugnacité : Paul Chaumelin.

Ce dernier a restauré la croix de la sortie du village en direction de Joncherette.

Monsieur le maire a composé pour l’occasion un poème pour honorer Paul. Ce fut un moment d’émotion car ce poème fort de rimes riches brossait la vie de cet homme discret et apprécié . Les envolées de louanges méritées ont conquis l’assistance. Monsieur le maire, lui aussi était très ému.

Paul expliqua comment il avait redressé ce monument qui perdait sa stabilité. Il en a profité pour y adjoindre deux bancs latéraux qui vont faire la joie des aînées de Freycenet habituées à se rendre à Joncherette à pied. Un autre banc a d’ailleurs été installé un kilomètre plus loin par la municipalité au contentement de tous.

Monsieur le maire en profita également pour annoncer officiellement que la communauté de communes avait alloué à Rauret une somme de 2000 euros pour réaliser, dans un premier temps, un four à pain à Freycenet. Une association va être créée pour monter d’autres projets concernant la conservation et l’entretien du petit patrimoine . D’autres subventions sont attendues. Les bras ne devraient pas manquer pour participer à cet effort.

Puis ce fut la lecture d’une carte de remerciements émanant de deux enfants du village qui ont remercié la municipalité de l’aide financière pour un voyage récemment effectué.

Le repas concocté par Yannick Chaumelin et son équipe était absolument délicieux : melon, jambon cru, agneau grillé , pommes de terre rissolées et fromage .

A ce moment une tornade souffla sur le barnum. Paul sauta sur son engin agricole et des chaînes furent tendues pour que les commensaux puissent terminer leur repas, en l’occurrence le dessert : un énorme chou à la crème.

La photo de groupe traditionnelle fut prise sur le terrain de football et la fête continua dans une ambiance très détendue.

On attend à présent les festivités du 15 août avec impatience.

previous arrow
next arrow
Shadow