Le petit patrimoine en plein travail.

previous arrow
next arrow
Shadow

  L’association “Petit Patrimoine de Rauret (PPR) ” ne perd pas de temps. En moins d’un mois tout a été réglé en Préfecture. L’assurance est prise et les autorisations données pour que les petits travaux puissent commencer.

Le premier chantier, décidé en assemblée générale, a été de rajeunir la fontaine de la place de la mairie, le lavoir et l’abreuvoir. Les travaux ont commencé par un désherbage systématique des abords de la place, de la mairie et des alentours. 7 adhérents étaient présents : Daniel, Nadine, Gérard, Thierry, Patricia, Guilhem et Luc. Trois adhérents, pris par les travaux prioritaires des champs se sont excusés.

On a ratissé, balayé, gratté et sorti les graviers de la fontaine en prenant bien soin de les trier et de remettre les propres dans l’espace des enfants. Puis vint le passage aux nettoyeurs sous pression. L’eau a été fournie par un adhérent de la place et l’électricité mise à disposition par la mairie. 50 mètres de tuyaux d’arrosage ont été tirés ainsi que 40 mètres de fils électriques. Le tracteur prêté par Nadine a été d’une grande utilité ainsi que la remorque.

Les travaux ont duré 3 heures, chrono en main. Aux dires de certains anciens de Rauret, cette opération nouvelle a été très bien accueillie et les a agréablement étonnés. ” Le tout était de s’y mettre, maintenant on ne va pas s’arrêter là. ” a déclaré le co-président. L’après- midi de labeur s’est achevé par un goûter réparateur. 

Le petit patrimoine est lancé.

 Vendredi 24 mars dans la salle des fêtes mise à disposition par la municipalité 12 personnes ont répondu à l’invitation des lanceurs d’idées Daniel Gravier, Steve Chaumelin et Luc Renoux concernant le petit patrimoine de Rauret.

Plusieurs personnes s’étaient excusées mais avaient assuré les organisateurs de leur soutien. Monsieur Alain Forestier, maire, s’est félicité de cette initiative de sauvegarde, d’entretien et d’amélioration du petit patrimoine de la commune. Le projet commence à se concrétiser.

Il fallait organiser une réunion avec ceux qui s’intéressent à leur patrimoine qui est très riche mais souvent inconnu. La création d’une association est donc indispensable. La communauté de communes du pays de Cayres-Pradelles aide au mieux toutes les opérations projetées en fournissant les matériaux. Ce sont ensuite les habitants qui donnent de leur temps pour cette cause.

Monsieur le maire souligne que les acteurs viennent de tous horizons avec leurs compétences dans divers domaines. Il remercie les raurétois présents et ne doute pas que le nombre d’adhérents ne cessera de croître.

Daniel Gravier, de Freycenet, prend ensuite la parole. Il désire que cette association puisse contribuer à tisser un véritable lien social car la plupart des habitants ont la nostalgie du petit patrimoine. Rien n’est donc imposé, tout ne doit être que plaisir à sauvegarder le passé et à projeter la construction de fours à pain , à entretenir quelques fontaines et restaurer des cabanes abandonnées et des ponts oubliés.

Le projet de mettre en place “le chemin des croix ” de Rauret est déjà dans les cartons. L’association “Tourisme en Pays de Cayres-Pradelles” de Marie-Thérèse Chassefeyre est partante pour structurer un projet de randonnée sur les sentiers de Rauret.

La tâche est importante et sans limites. La convivialité sera de mise. Nadine Volle, très “partante” prononce une phrase qui a ému l’assemblée : “C’est important de transmettre la beauté des choses “.

Un conseil d’administration est mis en place avec 9 membres : Daniel Gravier, Steve Chaumelin, Luc Renoux, Nadine Volle, Gérard et Marie-Christine Gayaud, Thierry Lhermet, Guilhem Fonda et Eric Avit.

“L’idée est lancée, on pourra commencer par de petits travaux” conclut Daniel Gravier.

Une réunion du conseil d’administration et l’élection d’un bureau sont prévues fin avril. Des invitations seront lancées auprès d’autres associations œuvrant pour le même objectif . Les personnes intéressées par le petit patrimoine peuvent à chaque instant contacter Luc Renoux, en charge de la communication de l’association au 04 71 03 34 86.